Voitures

La perfection en constante évolution

La perfection en constante évolution

La nouvelle Ferrari Portofino M au suffixe si spécial représente une transformation majeure du très populaire cabriolet 2+2 à capote rigide
Texte

Chris Rees

Ferrari se distingue par une caractéristique fondamentale : la marque ne s'arrête jamais, vraiment jamais. « Notre histoire est en constante évolution », confirme Emanuele Carando, responsable du marketing produit. « Nous ne cessons jamais de progresser. Nous sommes toujours en quête de l’excellence ».

L’ajout d’une seule lettre au nom de la nouvelle Portofino incarne cet esprit d'évolution : Le « M » signifie modifiée.

Side Slip Control 6.0 avec Ferrari Dynamic Enhancer - une premi&egrave;re pour une spider 2-plus <em>Photo: Andrea Melcangi</em>
Side Slip Control 6.0 avec Ferrari Dynamic Enhancer - une première pour une spider 2-plus Photo: Andrea Melcangi

À l’instar des versions précédentes, la F512 M, la 456M GT et la 575M Maranello, ce dernier modèle « M » est une évolution en matière de performances, de design et de confort. C’est la voiture idéale pour une magnifique balade en été avec la capote abaissée ; mais elle est tout aussi agréable en hiver avec son toit rigide amovible remonté. Un plaisir qui peut être partagé grâce à la deuxième rangée de sièges pouvant accueillir deux passagers.

M. Carando explique : « Même si, de prime abord, la Portofino M peut sembler similaire, toutes les améliorations apportées en font une voiture différente, notamment en ce qui concerne sa conduite. Elle est sportive et facile à conduire ».

Le groupe motopropulseur figure parmi l’une des principales nouveautés. La puissance gagne 20 ch pour développer au total 620 ch, grâce à des mises à jour logicielles et à des composants comprenant un nouveau profil d’arbre à cames et à un capteur de contrôle qui permet d’augmenter la vitesse de rotation des turbos, jusqu'à environ 5 000 tr/min, affichant un rapport poids/puissance de 2,49 kg/ch.

Le dispositif Variable Boost Management permet de déployer une accélération plus forte dans les rapports inférieurs et d’augmenter le couple dans les rapports supérieurs.
 

Les soupapes de d&eacute;rivation modifi&eacute;es r&eacute;duisent la contre-pression d'&eacute;chappement <em>Photo: Andrea Melcangi</em>
Les soupapes de dérivation modifiées réduisent la contre-pression d'échappement Photo: Andrea Melcangi

Une nouvelle ligne d'échappement a été réalisée en supprimant des silencieux et en prévoyant une nouvelle géométrie des soupapes de dérivation, ce qui a permis de réduire la contre-pression en sortie. Des modifications qui font que le V8 nous régale avec sa bande-son ! Quoi de mieux pour apprécier son refrain qu'une capote repliée ? 
La nouvelle transmission à double embrayage à huit vitesses dérivée de la SF90 Stradale offre une vitesse supplémentaire. 

Le nouveau logiciel permet des changements de vitesse plus rapides, ce qui augmente le confort pour la conduite en ville avec la fonction Stop&Go. La nouvelle transmission réduit les émissions de CO2 et améliore la consommation de carburant. 

Le manettino à cinq positions intègre désormais les modes Race et Wet. 
Le Side Slip Control 6.0 intègre pour la première fois le système de contrôle Ferrari Dynamic Enhancer
sur un Spider 2+2, rendant la conduite plus intuitive tout en privilégiant le confort. Quant au différentiel électronique arrière de troisième génération, il assure la meilleure traction possible et une répartition optimale de la puissance entre les roues. 

La puissance est pass&eacute;e &agrave; un impressionnant 620ch, mais la version M est plus facile &agrave; conduire <em>Photo: Andrea Melcangi</em>
La puissance est passée à un impressionnant 620ch, mais la version M est plus facile à conduire Photo: Andrea Melcangi

Dans l'ensemble, la voiture est désormais plus facile à conduire.

Les freins en carbone céramique de série déploient une pression plus modulable sur la pédale pour mieux répondre aux sollicitations du conducteur. 

Les équipements ne sont pas en reste. Les systèmes ADAS disponibles en option comprennent le régulateur de vitesse adaptatif avec le système de freinage d’urgence prédictif, l’alerte de sortie de voie avec reconnaissances des panneaux de signalisation, la détection de l’angle mort arrière avec alerte en présence d’obstacles quand la marche arrière est enclenchée et enfin une caméra panoramique.

La conception a également évolué, mais, comme l'explique Carando : « Notre objectif n'était pas de changer l'aspect de la voiture mais de la faire évoluer proportionnellement aux fonctionnalités et aux performances améliorées ». Ainsi, la nouvelle forme du pare-chocs avant avec ses prises d'air redessinées répond à la nécessité d’avoir un meilleur système de refroidissement, facilité par les nouvelles sorties d'air latérales. La nouvelle conception de la calandre améliore l'aérodynamisme, tandis que la glissière d’extraction arrière est désormais séparée du pare-chocs et peut être spécifiée en fibre de carbone. 

Id&eacute;al par tous les temps, toit ouvert ou toit ferm&eacute; <em>Photo: Andrea Melcangi</em>
Idéal par tous les temps, toit ouvert ou toit fermé Photo: Andrea Melcangi

D'autres caractéristiques consolident la position unique de la Portofino M en tant que seul Spider 2+2 à toit rigide amovible jouissant d’une carrosserie à deux volumes. L’intérieur conserve son aspect sportif et polyvalent, grâce à la disposition symétrique de l’habitacle et du tableau de bord à plusieurs niveaux, dont les points forts sont le grand écran tactile principal et l'affichage pour les passagers en option. Les sièges arrière rabattables et les sièges avant électriques, chauffants et ventilés, réglables en 18 positions, sont équipés d’un chauffe-nuque pour l'hiver. 

Globalement, la Portofino M élève le concept Ferrari de deux voitures en une, un coupé 2+2 et un cabriolet, à des niveaux jamais atteints auparavant. 

Ferrari