Voitures

Ferrari chante à Berkeley Square

Ferrari chante à Berkeley Square

Le concessionnaire Ferrari H.R.Owen ouvre son nouveau showroom dans le quartier de Mayfair à Londres avec une exposition spéciale

Un essaim de modèles Ferrari a été exposé cette semaine sur l'une des places les plus prestigieuses du centre de Londres, afin de promouvoir l'ouverture du nouveau showroom d'H.R. Owen, le revendeur officiel Ferrari de la ville. Mayfair's Berkeley Square, situé entre Piccadilly et Regent Street au cœur du West End, accueillera le troisième showroom d'H.R. Owen à Londres, et le concessionnaire n'a pas fait les choses à moitié pour marquer l'occasion.

Les jardins publics au milieu de la place sont célèbres pour leurs pelouses anglaises traditionnelles et leurs cabines téléphoniques rouges : l'endroit a été immortalisé par la chanson romantique des années 30 « A Nightingale Sang in Berkeley Square ». Mais cette semaine, la place datant du XVIIIe siècle a accueilli un événement Ferrari unique en son genre lorsqu'H.R. Owen a reçu l'autorisation spéciale de « se garer sur l'herbe » pour exposer des icônes de la marque : la 750 Monza, la 250 California Spider, la 250 GTO, ainsi qu'un exemple du tout nouveau modèle Monza SP1. Ces nombreuses voitures emblématiques ont fait vibrer les Londoniens et les touristes.

La voiture la plus ancienne exposée était la Ferrari 750 Monza de 1954, avec sa carrosserie Scaglietti et son design Dino Ferrari. La Spider 250 California de 1961 était l'un des 106 exemplaires jamais fabriqués, alors qu'elle devait imiter la 250 GT Berlinetta décapotable, dont le toit ouvert était spécialement conçu pour profiter du soleil de la côte ouest.

La 250 GTO de 1962, avec son moteur V12, était considérée comme le summum du développement de la série 250 GT en version compétition, tout en restant une voiture de route. L'étonnante et élégante Ferrari Monza SP1, lancée il y a tout juste neuf mois, reprend la forme « barchetta » datant de l'ère Gentleman Driver des années 50. L'histoire raconte que c'est le patriarche de l'automobile Giovanni Agnelli qui a baptisé le modèle « barchetta », en référence à un petit bateau rapide italien, lorsqu'il le vit pour la première fois au Salon de Turin en 1948. Le nom est resté et la Ferrari 166 MM barchetta a remporté la course sur route Mille Miglia en Italie, ainsi que les 24 Heures du Mans en 1949.

Ferrari