Voitures

<span style=Photo: Amy Shore" />

Vettel et Leclerc mettent la Monza SP2 à l'épreuve : un tour

À Maranello à l'occasion d'une récente réunion d'équipe, Sebastian Vettel et Charles Leclerc en ont profité pour effectuer un essai sur route de la nouvelle Ferrari Monza SP2. Voici ce qu'ils en ont pensé…

Sebastian Vettel et Charles Leclerc savent mêler travail et plaisir. En mai dernier, les deux pilotes de la Scuderia Ferrari se trouvaient à Maranello à l'occasion d'une réunion avec le Team Principal Mattia Binotto et les ingénieurs de l'équipe. Quand leurs activités officielles ont été conclues, les deux pilotes sont tombés sur la toute dernière Ferrari Monza SP2 et ont demandé s'il était possible de l'essayer. Pouvoir approcher une Monza SP2, avec son charme magnétique, ne vous arrive pas tous les jours. Les Monza SP1 et SP2 sont les tout premiers modèles d'une série extrêmement limitée, seuls 499 exemplaires seront construits, baptisée Icona et inspirée des moments les plus importants et emblématiques de l'histoire de Ferrari.

La voiture qu'ont eu la chance de conduire Vettel et Leclerc était un exemplaire extraordinaire, une flambant neuve SP2 « habillée » d'une livrée célébrant la 290 MM conduite par Juan Manuel Fangio durant la Mille Miglia de 1956. Les deux pilotes ont amené la Monza le long des routes ondulées et sinueuses de la campagne vallonnée autour de Maranello. L'ambiance était décontractée et pleine d'humour. Quand les pilotes se sont arrêtés pour se laisser prendre en photo et échanger leur place, nous avons eu l'occasion de discuter de ce que la compétition pour la Scuderia, qui fête son 90ème anniversaire cette année, signifie pour eux.

Vettel et Leclerc ont pris 'leur' Monza SP2 pour une promenade dans la campagne autour de Maranello <em>Photo: Amy Shore</em>
Vettel et Leclerc ont pris 'leur' Monza SP2 pour une promenade dans la campagne autour de Maranello Photo: Amy Shore

« Je pense qu'une partie de ce qui rend conduire pour Ferrari si spécial est de savoir que l'on fait partie de cette incroyable histoire », a dit Vettel, qui a démarré sa cinquième année au sein de l'écurie de Formule 1 de la Scuderia. « Quand vous enfilez une combinaison avec le Cheval cabré sur la poitrine, vous savez que vous êtes plus qu'un simple pilote, vous êtes l'ambassadeur de la marque et cela vous rend encore plus fier. »

Leclerc, pilote de la Ferrari Driver Academy dont la victoire du titre en Formule 2 dès sa première saison en 2017 a été suivie par des débuts époustouflants en Formule 1 en 2018 - lui permettant ainsi de devenir le second pilote au volant de la SF90 -, n'a pu qu'approuver : « Mon aventure avec la Scuderia vient tout juste de commencer », a-t-il dit. « Mais dès le premier jour, j'ai réalisé qu'il s'agissait d'une écurie vraiment unique avec une histoire sans précédent. Il est difficile de ne pas avoir de frissons lorsque vous vous mettez au volant d'une Ferrari. » Leclerc a également expliqué la façon dont sa vie personnelle a été affectée par ses débuts au sein de la Scuderia : « Maintenant les gens m'arrêtent dans la rue pour me féliciter et je dois dire que c'est très plaisant. »

La livrée de cette Monza fête les 290 MM que possédait Juan Manuel Fangio dans la Mille Miglia de 1956 <em>Photo: Amy Shore</em>
La livrée de cette Monza fête les 290 MM que possédait Juan Manuel Fangio dans la Mille Miglia de 1956 Photo: Amy Shore

Vettel est un grand admirateur de l'histoire de la marque et connaît bien tous les faits et chiffres. Il est impressionné par la façon dont la passion et l'inspiration d'Enzo « sont des qualités qui vivent encore aujourd'hui au sein de Ferrari avec la fierté, le soin et l'attention particuliers avec lesquels les voitures, aussi bien de route que les nôtres de Formule 1, sont construites. Il existe une connexion unique et passionnelle avec Ferrari, que vous travailliez à l'usine, que vous soyez un propriétaire de Ferrari, ou un pilote de la Scuderia toujours conscient de la responsabilité de représenter la marque au Cheval cabré. Avoir cette responsabilité est un véritable privilège pour moi. »

De retour à la Gestione Sportiva, Leclerc partage ses impressions sur la Monza SP2. « Entrer dans cette Ferrari est un peu comme se replonger dans le passé : c'est une voiture extrême, qui ne fait aucun compromis, tout en étant gorgée de technologies qui, comme c'est souvent le cas, ont été testées en compétition. Je ne pense pas que quiconque puisse égaler Ferrari en termes de transfert massif de technologies de ses voitures de course à ses voitures de route. » La conception de la voiture la distingue également. Conçue par le Centro Stile interne de Maranello, la Monza SP2, aux lignes incroyablement épurées et aux formes élégamment minimalistes, évolution d'un simple coup de crayon, arrête le temps en unissant tradition et technologie de pointe au nom de Ferrari, à l'image des pilotes de Formule 1 de la Scuderia associant vitesse et génie au nom du Cheval cabré.

Ferrari