Voitures

Photo: Courtesy of Sotheby's

Une exceptionnelle 500 Mondial de Pinin Farina atteint la perfection

L'extraordinaire Ferrari 500 Mondial Spider de Pinin Farina n'est que l'un des cinq exemplaires assemblés et figure parmi les Ferrari les plus belles et originales au monde.
Texte

Richard Aucock

Cette Ferrari 500 Mondial de Pinin Farina a récemment fait peau neuve : un rêve qui devient réalité pour l'heureux propriétaire. Ce bolide incroyablement original est prêt à disputer les compétitions, paré du label de qualité de Ferrari Classiche. En 2020, il pourrait même s'aligner au départ de la légendaire Mille Miglia ou bien participer à d'autres événements et compétitions historiques de prestige. Cette voiture ne demande qu’à relancer une carrière sportive brève mais couronnée de succès.

Mondial est italien pour global: il a célébré les victoires en course d'Ascari<em> Photo: Gracieuseté de Sotheby's</em>
Mondial est italien pour global: il a célébré les victoires en course d'Ascari Photo: Gracieuseté de Sotheby's

Avec sa carrosserie signée Pinin Farina, cette voiture est l'un des 13 Spiders assemblés. Ses phares cachés permettent de l'identifier comme l’une des cinq voitures faisant partie de la première série. C'est incontestablement un modèle rare et donc l'un des meilleurs de la planète. Le soin et l'attention apportés tout au long de ces décennies par ses trois uniques propriétaires ont permis à ce modèle de conserver son moteur et sa boîte de vitesses d'origine, ainsi que tous ses panneaux de carrosserie. Au printemps 2019, Ferrari Classiche lui offre une seconde jeunesse. Le projet était principalement axé sur la création d'une esthétique parfaite. Le châssis n°0448 MD est repeint et doté d'un nouvel habitacle. Ferrari Classiche redonne à certains détails mineurs leur lustre d'antan. Sous la carrosserie, les freins, la suspension, le réservoir et le radiateur ont tous été restaurés. Elle est maintenant prête à se lancer, dans tous les sens du terme.

Le châssis Ferrari 500 Mondial était propulsé par un moteur quatre cylindres de 2,0 litres ; 500 était le volume nominal de chaque cylindre. Cette série disputa sa première compétition en 1953 : ainsi, cette voiture construite en octobre 1954 est un modèle de la première année de production. Il s'agissait de l'avant-dernier Spider à être assemblé. Le nom « Mondial » rendait hommage aux titres mondiaux remportés par Alberto Ascari au volant d’une Ferrari. C'est tout naturellement que le grand homme la pilota lors de sa première course à Casablanca. Carrozzeria Scaglietti construisit la carrosserie du premier châssis de la 500 Mondial, mais Pinin Farina ne commença à s'occuper de la carrosserie qu'en 1954. La carrosserie de ce modèle de Spider était la plus populaire, même s'il avait déjà créé quelques Berlinettes. En tout, seulement 29 Ferrari 500 Mondials ont été assemblées.

Cette voiture ne tarda pas à connaître le succès. Une fois livrée au client californien Tony Parravano, la voiture disputa sa première course à Willow Springs le 13 février 1955, en tant que bolide de la Scuderia Parravano. Dans les mains du pilote Bob Drake, elle a été sacrée championne de sa catégorie et a terminé quatrième au classement général, battant plusieurs bolides bien plus puissants. En 1955, la voiture figura en tête du classement de beaucoup d'autres événements. Un an plus tard, à Willow Springs, elle termina troisième au classement général.

En 1957, peu après avoir piloté la voiture à Palm Springs, Parravano la vendit à Javier Valesquez, l'organisateur du Grand Prix du Mexique. Collectionneur passionné, Valesquez chouchouta la 0448 MD, puis finit par l'inscrire à la course présidentielle Carrera de 1962 à Mexico. Malgré son âge, la fidèle Ferrari arriva quatrième sur la ligne d'arrivée. Puis elle se retira des courses, fut vendue au célèbre collectionneur Robert N. Dusek en 1972 et fit partie de sa collection pendant les trente années qui suivirent

Cette 500 Mondial Spider - carrosserie de Pinin Farina - remportait les courses quelques mois seulement après avoir quitté Maranello <em>Photo: Gracieuseté de Sotheby's</em>
Cette 500 Mondial Spider - carrosserie de Pinin Farina - remportait les courses quelques mois seulement après avoir quitté Maranello Photo: Gracieuseté de Sotheby's

La voiture est donc une capsule temporelle virtuelle. Incontestablement rapide pour son époque, cette Pinin Farina Spider, absolument originale, est désormais prête à participer aux événements contemporains et à faire honneur à ses origines prestigieuses. Elle n'a jamais été endommagée au cours de sa carrière sportive et la certification du « livre rouge » de Ferrari Classiche détaille ce qu'est un véritable pur-sang. Cela en fera rêver plus d'un. Véritable pièce historique préservée depuis plus d’un demi-siècle, cette 500 Mondial a hâte de rugir lors de sa prochaine aventure.

Ferrari