Voitures

La Serie Speciale uniquement pour l'Amérique du Nord

La Serie Speciale uniquement pour l'Amérique du Nord

La 458 Speciale n'est pas la première Ferrari à avoir utilisé ce nom. Qu'en est-il de la 348 Serie Speciale ?
Texte

Richard Aucock

La Ferrari 458 Speciale de 2014 aura marqué avec brio la première utilisation contemporaine de l'appellation Speciale. Célébrée par la critique, elle est alors acclamée comme l'une des meilleures voitures de sa génération – une Ferrari pur-sang assurant immédiatement sa place dans l'histoire. Le nom Speciale avait été utilisé dans deux études conceptuelles antérieures, la Ferrari 365 P Pininfarina Speciale de 1966 et l'incroyable Ferrari Pininfarina 512 S Berlinetta Speciale de 1969. Cela dit, la 458 ne sera pas la première voiture de route Speciale : un modèle construit exclusivement pour l'Amérique du Nord s'est vu ainsi baptiser bien avant elle.

 

La Ferrari 348 Serie Speciale était une édition pour l'Amérique du Nord <em>Photo: Gracieuseté de RM Sotheby's</em>
La Ferrari 348 Serie Speciale était une édition pour l'Amérique du Nord Photo: Gracieuseté de RM Sotheby's

La 348 Serie Speciale de 1992 est présentée au Salon de l'automobile de Los Angeles en 1992. Seuls 100 modèles doivent être construits, tous destinés au marché nord-américain. Aujourd'hui, elle est très recherchée, s'agissant d'une Ferrari sur mesure pour les clients les plus passionnés. Les modifications techniques sont détaillées et ciblées. Le moteur V8 de 3,4 litres bénéficie notamment d'un échappement à écoulement libre et de quelques modifications au niveau de l'ECU, permettant d'augmenter la puissance à 312 chevaux. Les rapports sont optimisés par une transmission finale plus courte, réduisant ainsi le temps d'accélération de 0 à 60 mph à seulement 5,3 secondes – temps extrêmement rapide pour les normes du début des années 1990.

 

Seulement 100 séries spéciales ont été construites pour les clients américains <em>Photo: Gracieuseté de RM Sotheby's</em>
Seulement 100 séries spéciales ont été construites pour les clients américains Photo: Gracieuseté de RM Sotheby's

Les ingénieurs Ferrari élargissent également la voie arrière de 50 mm et montent un jeu de pneus Pirelli P Zero personnalisés. Ceux-ci sont développés spécialement pour la 348 Serie Speciale, et agissent de pair avec la voie arrière plus large pour améliorer l'adhérence et la traction en virage. La 348 Serie Speciale est dotée de splitters avant et arrière à la couleur de la carrosserie, ainsi que de jupes latérales plus larges, également assorties à la carrosserie. Le cheval cabré sur la calandre est chromé et, à l'arrière, la grille noire de la 348 standard recouvrant les feux arrière a disparu. Cela donne à la voiture un aspect « nu » et aide les passionnés à l'identifier au premier coup d'œil.

 

 

La caractéristique la plus distinctive de la 348 Serie Speciale était ses feux arrière
La caractéristique la plus distinctive de la 348 Serie Speciale était ses feux arrière

L'habitacle accueille un fantastique ensemble de sièges en cuir doublé de Kevlar carbone. Ces derniers s'inspirent de ceux de la Ferrari F40. Les garnitures en cuir s'étendent aux panneaux de portes et au tableau de bord, et toutes les Serie Speciale sont équipées de plaque numérotée à l'intérieur de la porte passager. La 348 Serie Speciale est disponible dans les styles TB coupé et TS targa, et sur les 100 modèles construits, 35 sont des coupés et 65 des targa. Les archives indiquent que 12 Serie Speciale sont construites en 1992, le reste étant achevé en 1993. Aujourd'hui, la 348 Serie Speciale jouit d'une clientèle fidèle en Amérique du Nord et ailleurs. Aussi spéciale que son nom l'indique, elle demeure l'une des plus rares Ferrari à moteur V8 de l'ère moderne.

Ferrari