LOADING ...
Voitures
08/11/2018

La Ferrari des années 50 pilotée par les légendes

Cette Ferrari 290 MM Scaglietti de 1956 a, entre autres légendes, été pilotée par Fangio, Moss, von Trips, Castellotti

Peu de voitures ont été conduites par une telle pléiade réunissant les plus grands noms du monde des sports mécaniques comme cette Ferrari 290 MM Scaglietti de 1956. Sa liste de piloti di corse se lit comme un who's who du sport automobile, et c'est grâce à un palmarès aussi riche que cette 290 MM, quatrième et dernière construite, pourrait bientôt se vendre à plus de 20 millions de dollars.

 

Ferrari introduit la 290 MM en 1956, pour participer au Championnat du monde des voitures de sport – mais aussi aux Mille Miglia, lui valant les initiales MM. Mais Enzo Ferrari ne veut pas seulement participer aux courses automobiles, il veut gagner. La mission de la 290 MM consiste à assurer à Ferrari le troisième titre mondial des constructeurs toutes catégories confondues. C'est exactement ce que fait la 290 MM, Ferrari remportant le Championnat du monde des voitures de sport 1956.

Un volant tenu par Fangio, Moss, von Trips ... Photo: Gracieuseté de RM Sotheby's 

Il remportera également la course qui lui a donné son nom, avec Eugenio Castellotti décrochant une victoire héroïque lors des Mille Miglia de 1956. Nombreux sont ceux qui considèrent cette épreuve comme la plus belle course italienne. Une autre 290 MM, pilotée par Juan Manuel Fangio, termine à la quatrième place – et en 2015, cette voiture se vendra à plus de 25 millions de dollars, ce qui en fait la voiture de course la plus chère de l'histoire.

 

Une autre 290 MM remporte le Grand Prix de Suède 1956, qui figure alors parmi les épreuves du Championnat du monde des voitures de sport, entre les mains de Phil Hill et Maurice Trintignant. En 1957, la voiture est encore victorieuse, s'adjugeant les 1000 km de Buenos Aires, épreuve d'ouverture du Championnat du monde des voitures de sport FIA. La voiture que nous examinons ici n'a pas le même palmarès que les trois autres 290 MM, mais ce sont les pilotes qui l'ont conduite qui la rendent spéciale. Le châssis numéro 0628 fait ses débuts aux Mille Miglia en 1956, équipé selon les spécifications 860 Monza. 

Ferrari Classiche a restauré cette belle 290 MM Photo: Gracieuseté de RM Sotheby's 

Il s'agit d'une voiture à carrosserie Scaglietti, dotée d'un moteur quatre cylindres de 3,4 litres pour 280 chevaux. La voiture, portant le numéro #551, fait ses débuts en course avec Peter Collins et Louis Klemantaski, pour arriver en deuxième position, derrière la 290 MM de Castellotti. Elle participe ensuite aux 1000 km du Nürburgring, à la Targa Florio (où elle termine troisième, pilotée par Hans Herrmann et Olivier Gendenbien) et à plusieurs autres épreuves dont le Grand Prix de Suède, où le fantastique duo Fangio et Castellotti tient les rênes, sans malheureusement passer sous le drapeau à damier.

 

En 1957, la voiture est convertie aux spécifications 290 MM Spider Scaglietti, équipée d'une nouvelle carrosserie et d'un moteur V12 de 3,5 litres. Elle est expédiée directement à Buenos Aires pour la course de 1 000 km où Alfonso de Portago, Collins, Castellotti et le grand Wolfgang von Trips franchissent la ligne d'arrivée en troisième position. Phil Hill et von Trips la conduisent aux 12 heures de Sebring, et la carrière en course de la voiture pour la Scuderia Ferrari culmine aux Mille Miglia en 1957 où elle fait office de véhicule d'essai.

Ferrari célèbre: la provenance de cette 290 MM est superbe Photo: Gracieuseté de RM Sotheby's 

Mais la 290 MM continue à courir. Entre les mains d'écuries privés, Sir Stirling Moss remporte la Nassau Memorial Race et la Trophy Race aux Bahamas plus tard la même année et, en 1958, Luigi Chinetti l'expose au Salon de l'automobile de Chicago avant que Dan Gurney ne termine deuxième à Watkins Glen en Formule Grand Prix USAC. Elle poursuit la compétition aux États-Unis jusqu'en 1961, avant de prendre sa retraite pour rejoindre les rangs de plusieurs importantes collections privées.

 

Plus récemment, cette voiture chargée d'histoire a été pilotée au Goodwood Revival 2011, dans le cadre de la parade Juan Manuel Fangio. En 2014, elle est restaurée au plus haut standard par le service Ferrari Classiche en Italie conformément à ses dernières spécifications des 12 heures de Sebring 1957, et en 2015, elle est présentée au concours d'Amelia Island. Prochainement, la voiture aux si nombreuses d'histoires à raconter, sera à nouveau en vente. Collins, Klemantaski, Fangio, Castellotti, von Trips, Hill, Moss, Gurney et bien d'autres l'ont conduite – un autre chapitre de cette incroyable Ferrari 290 MM de 1956 est sur le point de commencer.