LOADING ...
Voitures
24/05/2018

Une voiture de rallye Ferrari

La Ferrari 308 GTB de rallye est bel et bien montée sur le podium du WRC

Depuis 1973, Ferrari concentre son programme de sport automobile Scuderia uniquement sur la Formule 1. De nombreuses victoires de courses et championnats ont suivi, et en 2018, Sebastian Vettel est de nouveau en quête du titre. Mais saviez-vous qu'il existe une Ferrari course qui est passée de la piste à la boue et au gravier des épreuves spéciales de rallye ? Nous parlons de la 308 GTB et, bien qu'il ne s'agisse pas d'un projet Ferrari interne, la voiture a été développée avec la bénédiction de Maranello. Introduite en 1975, la 308 GTB est alors la deuxième Ferrari à moteur central à utiliser un V8. Michelotto, le célèbre spécialiste des courses, qui préparait les Ferrari pour la piste, pressent que la voiture est parfaite pour les rallyes du Groupe 4. Ferrari aide ainsi le concessionnaire de Padoue à développer la voiture, fournissant les châssis nu que les techniciens transforment en véritables voitures de rallye. 

Jean-Claude Andruet et 'Biche' en le Tour de Corse 1981 

Même pour un œil inexpérimenté, l'intention est claire, grâce à une suspension élevant la garde au sol et le débattement, outre le jeu complet de feux de rallye à forte intensité. Les voitures sont magnifiques. Les Ferrari 308 GTB de rallye du Groupe 4 débutent en 1978 et, après quelques premiers essais de rodage, dont un effectué par Roberto Liviero sur la Targa Florio 1978, elles se révèleront très compétitives dans les championnats des rallyes d'Europe, d'Italie et de France. C'est le célèbre pilote Raffaele « Lele » Pinto et son copilote Claudio Penariol qui donnent à la 308 GTB rallye Groupe 4 sa première victoire un an plus tard, au Rallye de Monza. Mais les plus beaux jours de la voiture doivent encore venir. En 1981, le vainqueur des 24 Heures du Mans 1972, Jean-Claude Andruet (qui conduisait une 365 GTB/4) triomphe dans la célèbre épreuve du Tour de France Automobile, dans une voiture du concessionnaire Ferrari Charles Pozzi à Paris.

La Ferrari 308 GTB Gr4 était parfaite pour la boue, le gravier ... et la neige 

Son copilote est une femme, Chantal Bouchetal – et un partenariat avec une autre femme, Michèle Espinosi-Petit (également surnommée « Biche »), avait vu Andruet remporter également le Tour de France 1982 (dans la célèbre voiture « novatrice »). Une 308 GTB Groupe 4 pilotée par Tonino Tognana et Massimo De Antoni remporte le Championnat d'Italie des rallyes 1982, avec au passage un triomphe dans la Targa Florio (Andruet et « Biche » arrivent deuxièmes). Mais le couronnement de la voiture a néanmoins lieu en 1982 lors du Tour de Corse, manche officielle du Championnat du monde des rallyes (WRC). Andruet termine deuxième en Corse, donnant à Ferrari son premier et unique podium dans l'élite du WRC. En 1983, la 308 GTB Groupe 4 reste victorieuse, même si Michelotto avait alors un autre projet en développement - une version Groupe B de la voiture de rallye tant appréciée, désireux d'aller encore plus loin avec la révolutionnaire 308 GT/M à turbocompresseur.

Le plus beau moment du rallye Ferrari 308 GTB est survenu lors du 26ème Tour de Corse en 1982

Malheureusement, l'interdiction des voitures du groupe B pour des raisons de sécurité en 1986 met fin au projet, mais le travail n'aura pas été vain – une grande partie de l'ingénierie étant transférée sur la GTO et, par la suite, sur la Ferrari F40. Au total, 11 308 GTB Groupe 4 seront construites par Michelotto, avec une voiture supplémentaire assemblée en Grande-Bretagne pour des événements au Royaume-Uni. Quatre voitures du groupe B seront également construites, une avec un moteur deux soupapes et trois avec un V8 Quattrovalvole plus puissant. Et aujourd'hui ? Toutes sont très recherchées en souvenir de l'audacieuse et brillante incursion de Ferrari dans le monde des rallyes de haut niveau entaché de boue.