Personnes

Première saison Ferrari Challenge pour Fassbender

Première saison Ferrari Challenge pour Fassbender

L'acteur irlandais a expérimenté accidents, excitation – et victoires

Michael Fassbender célèbre sa première saison au volant d'une Ferrari 488 Challenge dans la série Ferrari Challenge. Il s'agit d'un impressionnant succès pour l'acteur irlandais, qui n'a commencé sa formation avec le Corso Pilota à Fiorano qu'à l'automne 2016. « J'ai toujours rêvé d'être pilote de course, » nous a-t-il confié, « alors quoi de mieux que de conduire sur la piste de Fiorano ? »

Au début, admet-il, il faisait les erreurs classiques : entrée trop rapide dans le virage et perte de vitesse en sortie, ou simplement braquage trop prématuré. Vous devez apprendre à faire le lien entre tout cela, sans vous arrêter de travailler sur vos points faibles. Il était avide d'apprendre et travaillait dur pour se préparer à la saison 2017.

Nous nous sommes entretenus avec Fassbender lors de l'épreuve de Laguna Seca, où il a disputé sa toute première course du Ferrari Challenge. 

Il était nerveux avant de prendre le départ, nous a-t-il dit, mais il a vite appris : lors de sa deuxième course, à Mosport en Ontario, il était sur le podium. « J'avais l'impression que toutes ces heures d'instructions et les heures en piste commençaient à porter leurs fruits. »

Quelques courses plus tard, et l'acteur irlandais commençait à travailler sur ses points faibles. Lors de la course du Circuit des Amériques à Austin, au Texas, il s'est rendu compte qu'il avait du mal à relancer la voiture en sortir de virage lent – « en redressant les roues et en réalignant autant que possible l'arrière. » Cela lui en a coûté lors des qualifications, mais à la fin de la course, ce point en particulier était amélioré.

L'analyse s'est poursuivie tout au long de l'hiver et Fassbender est arrivé au Daytona International Speedway en janvier 2018, convaincu qu'il allait plus vite. Et il en fut ainsi : il remporta sa première course ! Cette victoire compensait l'épreuve de Homestead-Miami 2017, où il était en tête avant de se déconcentrer et être victime d'un accident. « Cela m'a coûté la deuxième place, peut-être même la victoire. »

Aujourd'hui, la nervosité des premières courses de Fassbender a disparu depuis longtemps. « Cela peut sembler contradictoire, mais en réalité, la course est vraiment relaxante, même si vous roulez si vite. Quand je prends le rythme, que mes épaules sont détendues et que je ne me crispe pas, c'est là que je suis le plus efficace. Si vous essayez de pousser trop fort, les temps au tour s'envolent. »

La compétition a même amélioré sa façon de conduire sur route. Il regarde plus loin en avant, tout droit vers l'horizon, « travaillant en prenant du recul ». Cela est beaucoup plus sûr et beaucoup plus relaxant.

Fassbender est fier de faire partie du contingent Ferrari. « Être invité à l'usine de Maranello, visiter la Casa Enzo Ferrari, c'était vraiment spécial. Et j'adore la camaraderie qui est née avec d'autres pilotes du Challenge. Il s'agit d'un groupe d'intérêt composé de personnes brillantes et intelligentes de tous les horizons. Pour être honnête, je ne m'attendais pas à ce que le niveau de compétition soit aussi élevé. »

Quel sera donc le prochain objectif sur la liste de souhaits pour l'acteur devenu pilote ? « J'espère faire des courses d'endurance à l'avenir. C'est mon but, si ma progression est assez bonne. »

« J'ajouterais même que, tout bien considéré, j'opterais probablement pour la course plutôt que pour la comédie. Cela me plaît tellement. J'ai commencé la comédie quand j'avais à peine 17 ans. Cela fait 23 ans. Ce serait fabuleux de compter 23 ans de course... »

Ferrari