Personnes

Casey Stoner à Maranello

Casey Stoner à Maranello

Visite de l'usine et une 488 Spider pour le double champion du monde australien

Casey Stoner, double champion du MotoGP, a rendu visite à Ferrari. C'est le pilote de la Scuderia Ferrari, Kimi Räikkönen qui a fait les honneurs de la maison, d'abord sur la piste de Fiorano avant de lui tenir compagnie pour le déjeuner. Les deux hommes ont notamment parlé de leur année magique, 2007, qui les a vu tous les deux champions du monde.

Au volant. Le pilote australien au volant d'une Ferrari 488 Spider a conduit sur les routes des alentours, jusqu'à Bologne : « La maniabilité est extraordinaire, tout comme la vitesse de réponse, avec un retard du turbo pratiquement nul et une puissance considérable dès les plus bas régimes. La voiture offre une excellente adhérence et est extrêmement agréable, s'avérant réjouissante tant à la pression sur l'accélérateur qu'à vitesse modérée. » De retour à Maranello, le pilote, avant de prendre la route du Mugello, le circuit appartenant à Ferrari et siège du Grand Prix MotoGP d'Italie, a participé à une visite spéciale de l'usine.

Stoner, ancien champion du MotoGP, profite d'une visite des lignes de production de Ferrari
Stoner, ancien champion du MotoGP, profite d'une visite des lignes de production de Ferrari

Au cœur de l'entreprise. Casey Stoner a visité le service moteurs, l'Atelier, la Nouvelle Mécanique et les lignes d'assemblage avant de passer par l'atelier Ferrari Classiche où il a pu apprécier, entre autres, certaines des voitures ayant participé aux Mille Miglia et au Concours d’Élégance de Villa d'Este. Dans chaque service, il s'est prêté à une séance de photos avec le personnel Ferrari et a signé une infinité d'autographes.

Stoner et Raikkonen: Le champion MotoGP 2007 a rencontré le Champion du Monde de F1 2007
Stoner et Raikkonen: Le champion MotoGP 2007 a rencontré le Champion du Monde de F1 2007

Puissance époustouflante. Pour le vainqueur de 38 Grand Prix MotoGP, la visite s'est poursuivie dans la Gestion sportive et dans les hangars où sont conservées les monoplaces des clients F1 et les puissantes voitures des Programmes XX. Stoner a été frappé par l'incroyable puissance développée par la nouvelle FXX K EVO, délivrant 1 060 chevaux grâce à son V12 atmosphérique et son système hybride Hy-Kers issu de la Formule 1, mais il s'est aussi longuement attardé sur les volants des monoplaces. « Ils sont inévitablement beaucoup plus complexes que les commandes disponibles sur nos motos de course - a déclaré l'australien - tant les voitures de Formule 1 que nos MotoGP sont un concentré de technologie, mais le volant de ces monoplaces est résolument plus complexe. Il faut aussi avouer qu'il est plus facile pour un automobiliste d'actionner le volant, alors qu'un motocycliste doit porter un gant beaucoup plus rigide et, même en ligne droite, le temps pour effectuer des modifications est extrêmement réduit. Même sur la ligne droite, le motocycliste doit en effet faire face à la tendance de la moto à se cabrer, puis doit absolument regarder le panneau affiché par les mécaniciens sur le mur des stands qui reporte souvent des informations de grande importance. Cela signifie que le temps nécessaire pour regarder le panneau et modifier les paramètres est effectivement très réduit. »

Stoner a testé la dernière 488 Spider sur les routes autour de Maranello
Stoner a testé la dernière 488 Spider sur les routes autour de Maranello

Au revoir Avant de partir pour la Toscane, Stoner s'est dit fasciné par ce qu'il a vu : « Je trouve extraordinaire la manière dont cette entreprise parvient à associer technologies de pointe et savoir-faire de précision dans la création des voitures. Je reviendrai certainement chez Ferrari, parce que c'est un lieu unique. »

Ferrari