Passion

Finition complète en cuir

Finition complète en cuir

Les tableaux de bord Ferrari sont des centres de contrôle de haute technologie qui dégagent un sentiment unique de luxe. C'est en partie grâce à Poltrona Frau et à ses artisans hautement qualifiés qui les ont revêtus de cuirs haut de gamme
Texte

Gordon Sorlini

Passion, précision, artisanat... ce sont tous des « ingrédients » qui se retrouvent - en grande quantité - dans chaque Cheval cabré. Ce sont des caractéristiques que Ferrari partage également avec ses principaux fournisseurs, comme c’est le cas pour Poltrona Frau, fabricant de produits de luxe en cuir haut de gamme.

Malgré son nom aux consonances étrangères, il a des références « Made in Italy » aussi solides que celles de Ferrari elle-même et les deux sociétés travaillent ensemble depuis de nombreuses années. « C’était une collaboration née grâce à Fiat en 1986, quand ils nous ont demandé de faire l’intérieur de la Lancia Thema 8.32, qui était alimentée par un moteur Ferrari », explique Kurt Wallner, directeur général du département Interiors in Motion de Poltrona Frau.

Cette expérience a transformé l’entreprise. Le secteur de l’automobile est désormais devenu un pilier de l’activité de Poltrona Frau, représentant environ la moitié du cuir qu’elle achète. Avec tout cela bien sûr provenant exclusivement de tanneries italiennes.

Poltrona Frau, fond&eacute;e en 1912 et bas&eacute;e dans la r&eacute;gion italienne des Marches, a plus de 100 r&eacute;f&eacute;rences couleur pour Ferrari <em>Photo Alberto Bernasconi</em>
Poltrona Frau, fondée en 1912 et basée dans la région italienne des Marches, a plus de 100 références couleur pour Ferrari Photo Alberto Bernasconi

La première Ferrari à être équipée d’un intérieur fabriqué par Poltrona Frau fut la F355 en 1996, et aujourd’hui le Cheval cabré est leur principal client automobile. La qualité est telle que tous les intérieurs Tailor Made de Maranello sont ornés de son cuir.

Les composants des sièges aux panneaux de porte proviennent de l’entreprise, mais les composants les plus importants de cette collaboration sont peut-être les tableaux de bord. Il s’agit d’un processus complexe nécessitant un mélange de machines sophistiquées et de maestranze qui, en italien, se réfère aux travailleurs manuels hautement qualifiés qui sont de véritables artisans.

La première étape du processus est le choix de la couleur du cuir à utiliser. Pour Ferrari, Poltrona Frau a plus de 100 références couleur disponibles, les teintes les plus recherchées étant le noir, le rouge et le marron foncé.

Des artisans inspectent les peaux de cuir &agrave; la recherche des moindres imperfections. Poltrona Frau s&rsquo;approvisionne en cuir uniquement aupr&egrave;s de tanneries italiennes de confiance <em>Photo Alberto Bernasconi</em>
Des artisans inspectent les peaux de cuir à la recherche des moindres imperfections. Poltrona Frau s’approvisionne en cuir uniquement auprès de tanneries italiennes de confiance Photo Alberto Bernasconi

Chaque tableau de bord est réalisé avec une seule peau d’animal. La qualité du cuir est essentielle, et pas seulement du point de vue esthétique : chaque peau est soumise à des tests de résistance à diverses températures, de frottement, de lumière et de feu. Les imperfections doivent ensuite être éliminées, un processus essentiellement manuel effectué de façon extrêmement rigoureuse.

L’étape suivante du processus du tableau de bord est appelée « imbrication », un processus - utilisant une technologie laser de pointe - par lequel toutes les pièces individuelles d’un tableau de bord sont cartographiées sur la peau pour optimiser l’utilisation du précieux matériau. Une fois « imbriquée », une machine commandée par ordinateur réalise les coupes. Étant donné que chaque peau d’animal est unique, la cartographie et la coupe doivent de nouveau être effectuées pour chaque tableau de bord.

Un tableau de bord est fini &agrave; la main, avant d&rsquo;&ecirc;tre assembl&eacute; avec des composants &eacute;lectroniques <em>Photo Alberto Bernasconi</em>
Un tableau de bord est fini à la main, avant d’être assemblé avec des composants électroniques Photo Alberto Bernasconi

Vient ensuite la phase sophistiquée d’habillage : des robots pulvérisent de la colle sur le côté du cuir qui doit être fixé à la structure du tableau de bord. Ensuite, le cuir est enroulé autour du tableau de bord, un processus appelé sellatura, mieux traduit par « sellerie », quand - tout comme une selle est placée sur un cheval - les morceaux coupés sont « sellés » sur le tableau de bord auquel ils sont collés.

« Il s’agit d’un processus qu’aucune machine n’est capable de réaliser comme il se doit en suivant les formes les plus sophistiquées et les courbes d’un tableau de bord Ferrari », dit Wallner. Des mains hautement qualifiées sont ici nécessaires pour effectuer une union presque rituelle du cuir avec le tableau de bord. « Pour nous, cette partie est très poétique, c’est magnifique. »

Un tableau de bord Ferrari 812 Superfast termin&eacute;. L&rsquo;ensemble du processus prend jusqu&rsquo;&agrave; 24 heures <em>Photo Alberto Bernasconi</em>
Un tableau de bord Ferrari 812 Superfast terminé. L’ensemble du processus prend jusqu’à 24 heures Photo Alberto Bernasconi

Enfin, la dernière étape du processus est le « pressage » du cuir collé sur le tableau de bord, une machine se refermant parfaitement autour du composant, scellant le cuir au tableau de bord.

D’autres éléments - comme les bouches d’aération recouvertes de cuir - sont finis et insérés à la main et le tableau de bord complété est expédié à Ferrari et associé à « sa » voiture sur la chaîne de montage. L’ensemble du processus - du début à la fin - pour un tableau de bord prend jusqu’à 24 heures.

« Aucune autre marque n’égale Ferrari en termes de choix qu’ils offrent à leurs clients », explique Wallner. « C’est vraiment incroyable : les clients peuvent non seulement choisir parmi une large gamme de belles couleurs de cuir, ils peuvent mélanger différentes couleurs et ils peuvent même choisir la couleur du fil des surpiqûres. Le monde de Maranello est très sophistiqué. Il n’existe rien de comparable. »

Ferrari