Passion

Les fameuses 24 Heures du Mans commencent. Alors que le drapeau tombe, les pilotes filent vers leurs voitures, observés par les spectateurs et les photographes <em>Photo: Getty Images</em>

La Scuderia Ferrari confirme son statut de championne des voitures de sport

Le Championnat du monde des voitures de sport 1961 apporte succès et satisfactions à l'écurie de Maranello

Pour le Championnat du monde des voitures de sport 1961, la Scuderia Ferrari est l’équipe à battre. La saison commence fin mars avec les 12 Heures de Sebring au cours desquelles la Ferrari fait partie des voitures les plus attendues.

Le difficile circuit américain, tellement irrégulier que l’on dit que la voiture qui termine les 12 Heures de Sebring est prête pour les 24 Heures du Mans, met en valeur les 250 Testa Rossa. 

Olivier Gendebien dans sa Ferrari 250 Testa Rossa aux 24 heures du Mans 1961 <em>Photo: Getty Images</em>
Olivier Gendebien dans sa Ferrari 250 Testa Rossa aux 24 heures du Mans 1961 Photo: Getty Images

Phil Hill et Olivier Gendebien s’imposent sur leurs coéquipiers Wolfgang Von Trips, Willy Mairesse, Giancarlo Baghetti et Richie Ginther. La troisième place revient à Pedro et Ricardo Rodriguez sur la 250 Testa Rossa de l’écurie North American Racing Team.

Von Trips et Gendebien remportent également la Targa Florio avec une Dino 246 SP officielle, écrasant la concurrence des Porsche et des Maserati. La troisième course de la saison voit le triomphe de la Maserati de l’écurie Camoradi International.

La Ferrari Dino 246 SP gagnante d'Olivier Gendebien et Wolfgang von Trips dans le Targa Florio de 1961 <em>Photo: Getty Images</em>
La Ferrari Dino 246 SP gagnante d'Olivier Gendebien et Wolfgang von Trips dans le Targa Florio de 1961 Photo: Getty Images

Les Ferrari renouvellent leur triplé à l’occasion de la quatrième manche de la saison, la plus prestigieuse, les 24 Heures du Mans : répétant l’exploit de Sebring, Hill et Gendebien permettent à Ferrari de se rapprocher un peu plus du titre mondial.

La victoire finale est scellée grâce au succès signé Lorenzo Bandini et Giorgio Scarlatti, qui courent pour la Scuderia Centro Sud lors de la course de Pescara. Mais il s’agissait là d’une simple formalité.

Ferrari