Passion

Un hommage le long de la Mille Miglia

Un hommage le long de la Mille Miglia

Un cortège de cent Ferrari au départ de la « course la plus belle du monde »

De la première édition en 1927 jusqu'à la dernière, disputée en 1957, la Mille Miglia a conservé sa philosophie de course sur route sur un parcours circulaire, avec départ et arrivée à Brescia, après une étape à Rome. Son succès immédiat l'a fait entrer dans le cœur des supporters et des passionnés qu'ils l'ont surnommée « la plus belle course du monde ». Aujourd'hui, elle n'est plus disputée comme une course de vitesse, mais comme une épreuve de régularité. Malgré tout, la Mille Miglia n'a rien perdu de son attrait grâce aux routes et aux paysages qu'elle traverse, mais également grâce aux voitures exceptionnelles qui y participent et qui ont toutes un point commun : elles doivent avoir été fabriquées avant 1957 et doivent avoir participé (ou avoir été inscrites) à la course d'origine.

Les voitures Ferrari ont écrit des pages mémorables de l'histoire de la Mille Miglia. Il suffit de penser aux deux triplés de 1956 et 1957, aux doublés de 1949 et 1950 et aux six victoires consécutives entre 1948 et 1953. Pour célébrer ses huit victoires remportées à la course de Brescia, la dernière desquelles est signée Piero Taruffi, et pour offrir une opportunité extraordinaire à ses clients qui souhaitent participer à l'événement mais ne disposent pas d'un modèle historique, la marque au Cheval cabré organise depuis 2010 le « Ferrari Tribute to Mille Miglia ». Cette année encore, l'initiative a généré un grand intérêt et un fort enthousiasme de la part des passionnés des voitures de Maranello, arrivant pour l'occasion du monde entier.

L'édition 2019, partie de Desenzano le 15 mai et arrivée, comme le veut la tradition, à Brescia le 18, s'est déroulée sur un parcours divisé en quatre étapes, les mêmes suivies par les voitures de la Mille Miglia. Lors de la première étape, les cent Ferrari inscrites à l'hommage ont quitté la commune donnant sur le lac de Garde pour se rendre à Cervia Milano Marittima, en traversant Mantoue, la ville de Tazio Nuvolari, Ferrare et Ravenne. 

Pour la deuxième étape qui a eu lieu le 16 mai, la caravane s'est dirigée dès 5 h 15 du matin vers la capitale, franchissant l'Apennin central et s'arrêtant pour un brunch rapide à Fabriano. À Rome, où les premières voitures sont arrivées à 19 h, les participants ont effectué un défilé spectaculaire dans le centre-ville. Le programme de la manifestation, qui ne prévoyait pas d'arrêt, a nécessité un nouveau départ à 5 h 15 le vendredi pour la destination finale : Modène.

Ici, au pays des moteurs, à quelques kilomètres de l'usine où elles ont été fabriquées, les Ferrari se sont arrêtées sur la place faisant face à l'Académie Militaire, avant de repartir le samedi 18 à 6 h 30 pour la dernière étape qui a permis à la caravane de rejoindre Brescia. Parmi les Ferrari ayant participé à cet hommage, une 365 GTB4 Competizione, une Dino 246 GTS de 1972, une 512BBi de 1981 et une F40 de 1990 ne sont pas passées inaperçues. Les participants comptaient notamment deux pilotes du Ferrari Challenge Europe : le débutant Frederik Espersen et le vétéran Christian Overgaard, respectivement au volant d'une 599 GTO et d'une 488 Pista Piloti Ferrari.

Ferrari