LOADING ...
Living
23/11/2017

Le site de montage Ferrari

L'atelier de Maranello est la parfaite association de modernité et tradition

Lorsque l’on prononce les mots « usine automobile », la chaîne de montage vient systématiquement à l'esprit des profanes. La carrosserie en métal nu entre à une extrémité pour être lentement  habillée. Arrivent alors le moteur et la boîte de vitesses, l’installation électrique, le châssis, la sellerie, et les vitres - mais pas nécessairement dans cet ordre. La voiture achevée roule alors à l’extérieur, prête pour la livraison au client.

 

C'est un processus de grande envergure et d’une complexité logistique byzantine. Ainsi, la conception et l'installation d'un nouveau site de montage automobile à Maranello aura toujours été l'une des phases les plus ambitieuses de la rénovation de l'usine Ferrari.

 

Tout comme pour d'autres parties du projet, Ferrari a opté pour un starchitecte, en l'occurrence Jean Nouvel. Ses douzaines de projets notables incluent l'Institut du Monde Arabe et le Musée du quai Branly à Paris, les salles de concert de Copenhague et le Théâtre Guthrie à Minneapolis.

 

Aucun d’entre eux n'est une usine automobile mais le design de Nouvel est idéal pour Ferrari. Le vaste espace a recours de manière significative aux fenêtres et aux miroirs pour contrôler la lumière et instaurer un sentiment de légèreté. Malgré la remarquable modernité du thème du bâtiment, sa dimension en verre et sa brillante façade en acier stratifié, Nouvel a ouvert le dialogue avec la tradition Ferrari.

 

Le nouveau site se développe en un lieu important sur le plan historique,  juste derrière le portail d'origine de l'usine, les bureaux et l'atelier. La solution visait à distinguer la nouvelle construction des bâtiments historiques tout en conservant un lien de respect par le biais d’un écran rouge perforé, d’une passerelle et d’un long jardin effilé.  

Conformément aux pratiques de l'industrie, des rails aériens acheminent les voitures aux artisans qui les assemblent dans une série de stations. Cela dit, le niveau d'automatisation dans les stations est exceptionnellement bas.

 

Chaque voiture est montée dans un berceau qui tourne autour d'un axe longitudinal, se soulève ou s’abaisse. La voiture est ainsi présentée dans la position la plus confortable et la plus ergonomique pour que les opérateurs puissent y accéder, travailler dessous ou effectuer la tâche requise. Tout est disposé dans un souci de réalisation de voitures de qualité supérieure, de productivité et de bien-être des ouvriers.

 

Le montage a lieu sur deux étages. On compte deux lignes de production distinctes. Une pour les 12 cylindres et une autre pour les 8 cylindres.

 

Une grande partie des milliers de pièces montées sur chaque voiture arrive de très près sur les lignes. Ferrari est très « verticalement intégrée », ce qui signifie que la voiture est produite ici même quasiment dans son ensemble - les blocs-cylindres sont eux aussi fabriqués sur place.

 

La carrosserie en aluminium arrive de l'usine Scaglietti à Modène, dans les environs immédiats et appartenant également à Ferrari. Elle est par ailleurs peinte dans un autre site, dans l’usine de Maranello.

 

Le site de montage est le cœur et l'âme d'une usine automobile. À sa sortie du bâtiment, chaque voiture est dotée de jantes, pneus, fluides et batterie. À la pression sur un bouton, elle démarre. Dès lors, son esprit s’anime.

 



Living
Le restaurant du personnel à Maranello est un exemple frappant de design et aménagement moderne Lire la suite 
29/08/2017
Living
Coup d'œil sur le design saisissant de Renzo Piano pour le projet Formula Uomo Ferrari à Maranello Lire la suite 
19/10/2017