Courses

Ferrari aux 24 Heures du Mans 2019

Ferrari aux 24 Heures du Mans 2019

Soixante-dix ans après la célèbre victoire de Ferrari aux 24 Heures du Mans, nous dévoilons les équipes qui participeront à l'édition 2019.
Texte

Richard Aucock

Depuis 1923, les 24 Heures du Mans représentent l’un des plus grands défis pour les voitures de course et leurs pilotes. Rapide, redoutable et souvent cruelle, la course est devenue un classique du calendrier des sports automobiles, religieusement suivi par des millions de supporters chaque année.

70 ans se sont écoulés depuis la première victoire de Ferrari au Mans en 1949, une victoire entrée dans l’histoire comme l’un des exemples les plus spectaculaires de l'endurance d'un pilote. Le pilote star s'appelait Luigi Chinetti, un Italo-Américain qui avait déjà remporté Le Mans en 1932 et 1934. Il était le pilote principal d'une Ferrari 166 achetée et copilotée par Lord Selsdon d'Écosse (connu sous le nom de Peter Mitchell-Thomson)... Il finit pourtant par conduire la quasi totalité des 24 Heures. Lord Selsdon ne contribua que très brièvement à la course : 20 minutes pour s'assurer d'être officiellement reconnu en tant que copilote de la voiture.

Luigi Chinetti manœuvre sa Ferrari 166MM à travers le Tertre Rouge Phot<em>o: Getty Images</em>
Luigi Chinetti manœuvre sa Ferrari 166MM à travers le Tertre Rouge Photo: Getty Images

Deux ans seulement après sa fondation, Ferrari remportait déjà la course d'endurance la plus célèbre du monde. Chinetti finit par acheter la voiture gagnante et introduisit par la suite la marque Ferrari en Amérique du Nord. Ami proche d’Enzo Ferrari, il mit également en place la célèbre North American Racing Team, ou NART, consolidant sa position dans l'histoire Ferrari. Et Ferrari ? Dans la lignée de Chinetti, la Scuderia remporta les 24 Heures du Mans à neuf reprises, dont six victoires consécutives entre 1960 et 1965.   

Pour les 24 Heures du Mans 2019, 11 Ferrari 488 GTE participent aux catégories LMGTE Pro et LMGTE Am. Le premier bolide est l’AF Corse 488 GTE des champions du monde d'endurance FIA en titre, James Calado et Alessandro Pier Guidi, rejoints par le pilote brésilien Daniel Serra. La voiture jumelle, l'AF Corse, est dans les mains de Sam Bird, Davide Rigon et Miguel Molina. Les deux AF Corse arborent un logo spécial sur le toit pour marquer les 70 ans de la première victoire de Ferrari au Mans. Une troisième 488 GTE, sous la direction de Risi Competizione, est pilotée par Pipo Derani, Jules Gounon et Oliver Jarvis.

La Ferrari gagnante franchit la ligne d'arrivée aux 24 Heures du Mans le 20 juin 1965 <em>Photo: Getty Images</em>
La Ferrari gagnante franchit la ligne d'arrivée aux 24 Heures du Mans le 20 juin 1965 Photo: Getty Images

Le favori italien Giancarlo Fisichella est aux côtés de Francesco Castellacci et Thomas Flohr au volant de la Spirit of Race 488 GTE, dans la catégorie LMGTE Am. L'équipe se bat pour le titre : les points supplémentaires qu'apportera cette course seront essentiels pour remporter la victoire. Après avoir dominé la saison de l'Asian Le Mans Series, le remarquable bolide de l'écurie Car Guy Racing de Kei Cozzolino, Takeshi Kimura et Come Ledogar vient allonger la liste. Avec quatre victoires sur quatre courses, la nouvelle équipe a remporté le titre ALMS et gagné son billet d'entrée aux 24 Heures du Mans.

Deux équipes de l'European Le Mans Series prennent part à l'édition 2019. Claudio Schiavoni, Sergio Pianezzola et Andrea Piccini sont au volant de la voiture de Kessel Racing, tandis que JMW Motorsport obtient une entrée pour Rodrigo Baptista, Wei Lu et Jeff Segal (portant une livrée spéciale pour Le Mans). Les voitures WeatherTech Racing de Cooper MacNeil, Robert Smith et Toni Vilander débarquent du Championnat nord-américain WeatherTech Sports Car. Deux autres équipes ont déjà participé à une saison entière du Championnat du monde d'endurance FIA : la voiture Clearwater Racing de Luis Perez Companc, Matteo Cressoni et Matt Griffin et l'équipe MR Racing avec Olivier Beretta, Eddie Cheever III et Motoaki Ishikawa.

La deuxième voiture de Kessel Racing portant le n°83 devrait obtenir le soutien de la foule : elle est pilotée par une équipe 100 % féminine, composée de Rahel Frey, Michelle Gatting et Manuela Gostner. Le trio, soutenu par Deborah Meyer, écrit une page de l'histoire : il s'agit de la première équipe entièrement composée de femmes participant à l'European Le Mans Series. C'est la première équipe féminine au Mans depuis 1951, lorsque Betty Haig et Yvonne Simon se sont classées 15e dans une Ferrari 166 MM Berlinetta ! Les pilotes de Kessel Racing ont déjà connu le succès sur la piste en 2019 : lors de la manche d'ouverture de l'ELMS au Castellet, elles obtenaient un podium historique pour une équipe entièrement féminine, une première dans une course d'endurance depuis 1975.

Ainsi, 70 ans après que Luigi Chinetti est devenu une légende de la marque Ferrari, Frey, Gatting et Gostner embarquent à bord d'une remarquable 488 GTE bleu et rose pour rentrer dans l'histoire extraordinaire de la marque. Comme toutes les Ferrari participant à l'édition 2019, elles pourront compter sur le soutien de la foule à chaque minute de ces 24 Heures mondialement connues. 

 

Ferrari