Courses

Femmes pilotes

Femmes pilotes

De plus en plus de femmes participent au Ferrari Challenge. Nous nous sommes entretenus avec deux d'entre elles
Texte

Lawrence Ulrich

Depuis 1993, plus d'un millier de pilotes amateurs ont participé au Ferrari Challenge, sur des circuits légendaires tels que Monza et Fuji au Japon. Eileen Bildman et Lisa Clark sont deux des concurrentes dont le nombre ne cesse de grandir. Toutes deux ont participé à l'épreuve du circuit de Laguna Seca cet été au volant de leur Ferrari 458 Challenge EVO.

 

Bildman est entraînée par la britannique Katherine Legge, première femme pilote de Formule E, tandis que Clark, de Los Angeles, est entraînée par l'ancien champion pilotes ALMS Gunnar Jeannette. S'exprimant au bord de la piste à Laguna Seca, il a déclaré : « Les femmes pilotes ne laissent pas leur ego les empêcher d'apprendre, comme le font parfois certains hommes hyperactifs rencontrant un énorme succès. » Sa pensée est confirmée lorsqu'on la voit dans sa caravane bondée, parcourant les données télémétriques VBOX, comparant attentivement chaque tour en parallèle avec ceux de Katherine Legge.

Lisa Clark avec sa bien-aimée 458 Challenge EVO Photo: Alfredo Chiarappa

« Je peux voir sa trajectoire ici, » déclare Bildman, en tapotant sur l'écran d'ordinateur, « où chacune d'entre nous est indiquée, et réaliser cette correction à la corde. » Elle venait à peine d'être poussée à l'extérieur d'un virage à l'issue d'un dépassement peu judicieux d'un rival. « Je suis quelque peu contrariée », admet-elle, assez diplomatiquement. « Mais à quoi pensait-il ? » Elle est entourée d'hommes et de leurs voitures pratiquement depuis sa naissance. Son grand-père avait ouvert le garage Howard's Auto Service à Baltimore dans les années 20. Au collège, elle nettoyait déjà les pistons et les carburateurs, avec le chiffon qui pendait de sa petite salopette, se souvient-elle.

 

Elle a d'abord été propriétaire de ce qu'elle appelle des « voitures sympas » - généralement rouges, assorties à ses cheveux flamboyants - et dernièrement de la Ferrari Testarossa de 1986 de la série télé Deux flics à Miami. Mais elle est encore assez modeste pour admettre que jusqu'en 2014 elle ne savait toujours pas ce qu'était une « corde » La carrière en course de Bildman a commencé dans une Miata SCCA, jusqu'à ce qu'un accident à Summit Point en Virginie-Occidentale ne lui inflige une déchirure d'un tendon du bras droit. 

Eileen Bildman et sa 458 remportent le trophée des femmes Photo: Alfredo Chiarappa

« J'ai maintenant le coude bionique, » dit-elle en souriant, remontant sa manche pour montrer la longue cicatrice caractéristique. Sa passion pour la course a résisté à plusieurs drames personnels, comme le cancer rare auquel elle a survécu et la perte tragique de son fils, Kevin, tué par balle en 2002, à seulement 22 ans. Elle défend aujourd'hui les droits des victimes. Son numéro de course, le « 79 », commémore l'année de naissance de Kevin. « La course aurait été sa véritable passion. J'ai l'impression de le sentir à mes côtés déclarant : « Tu peux le faire maman ! », confie-t-elle.

 

Comme Bildman, Lisa Clark a aussi grandi avec de la graisse sous les ongles, commençant à faire de la moto tout-terrain à Phoenix dans l'Arizona. Son père célibataire, elle a appris à conduire au volant d'un pick-up Ford F-150 à boîte manuelle. « Il me demandait toujours de dépasser les 130 km/h, » annonce Clark en souriant. « Sinon, je devais m'arrêter. » Cet amour de la vitesse lui a valu un terrible accident de moto en 1982 dont elle s'est tirée avec de multiples fractures. 

Le mariage et la maternité sont ensuite entrés en jeu, mais la flamme sera ravivée à l'occasion d'un cours de conduite Ferrari Corso Pilota. À Laguna Seca, sa crémaillère de direction est tombée en rade vers la fin de la course. Mais après un excellent travail de son équipe, elle est repartie le lendemain. Partant douzième, elle a gagné quatre places pour remporter la Ladies Cup, remise à la femme pilote la mieux classée.

 

De son côté, Bildman a remporté l'édition du samedi de la Ladies Cup, battant ainsi deux pilotes masculins. Et de s'emballer : « J'adore l'expression des gens quand ils me demandent ce que je fais, et que je réponds : " Je cours dans le Ferrari Challenge ". »

Ferrari