LOADING ...
Voitures
14/02/2018

La 365 GTB/4 « Daytona » a 50 ans

L'heure est venue de célébrer le Concours d'Élégance d'Amelia Island

L'une des voitures grand tourisme les plus emblématiques de Ferrari a célébré son cinquantième anniversaire. Il y a 50 ans, au Salon de Paris 1968, la Ferrari 365 GTB/4 faisait ses débuts.

 

Pour une fois, le nom officiel d'une Ferrari est en fait moins connu que son surnom : la 365 GTB/4 est presque universellement appelée « Daytona » - une appellation apparue à la suite des trois premières places aux 24 Heures de Daytona aux États-Unis en 1967. Fait quasiment unique pour une Ferrari, le surnom est resté et l'identité de la « Daytona » est entrée dans l'histoire.

 

Qu'est-ce qui rend la Daytona si spéciale ? Successeur de la 275 GTB/4, cette grand tourisme à moteur avant ultra-rapide a marqué un véritable pas en avant, tant en termes de performance que de modernité.

Une version plus récente de la 365 GTB4 avait des lampes frontales pop-up 

La carrosserie est un classique absolu du design GT d'après-guerre, soulignant à la fois élégance et finalités. Les lignes de Pininfarina commençaient par un nez long, large et haut, passant à travers un habitacle caractéristique reculé et culminant dans un fastback à queue « Kamm » sectionnée de manière abrupte. Une autre caractéristique très distinctive était la ligne renfoncée de la carrosserie qui des passages de roue avant s'étendait tout autour de la voiture. Sur les premiers exemplaires, un bandeau en plexiglas très exclusif recouvrait les phares avant, mais à partir de 1971, il est remplacé par des doubles phares escamotables.

 

La Daytona était propulsée par un moteur de 4,4 litres, ultérieur développement du V12 phare Ferrari. Sa puissance de 352 chevaux en faisait à l'époque l'une des voitures les plus rapides de la planète. Et avec sa boîte-pont montée à l'arrière, la répartition du poids était idéale pour l’équilibre le plus pointu de la maniabilité.

 

Une version spider, appelée 365 GTS/4, arriva en 1969, avec un toit rétractable souple et un profil du coffre plat. Elle représentait environ 10% des ventes des Daytona : la production totale s’élevait au final à 1284 berlinettas et 122 spiders jusqu'en 1973, date à laquelle la production cessa.

Avec son intérieur confortable et luxueux, la 365 GTB4 était la voiture de grande tourisme idéale 

Alors que la Daytona était conçue comme une voiture de route, elle rencontra un énorme succès en compétition. Cela est dû en partie à la robustesse de l'ingénierie derrière la voiture, lui conférant une fiabilité considérable - idéale pour les courses d'endurance. Les 24 Heures du Mans de 1972 ont permis à la 365 GTB/4 de remporter une victoire sensationnelle – en effet, les Daytona occupèrent les cinq premières places de leur catégorie. Les victoires au Mans suivront en 1973 et 1974, tandis qu'une 365 GTB/4 remportera sans conteste le Tour de France 1972.

 

Dans un incroyable coup du sort , le modèle enregistra certains de ses plus illustres résultats dans la course qui a donné son nom à la voiture : les 24 Heures de Daytona. La deuxième place au classement général en 1973 se répètera en 1979 - un exploit pour une voiture hors production depuis six ans.

 

La 365 GTB/4 est devenue une voiture très recherchée parmi les collectionneurs – un modèle retrouvé dans une grange a récemment été vendu aux enchères à un montant record d’1 807 000 euros.

La conception de Pininfarina était un triomphe de l'élégance et de la proportion parfaite 

Aujourd'hui, les 50 ans de la Daytona sont honorés à l’occasion du 23e Concours d'Élégance annuel d’Amelia Island, où une catégorie spéciale pour la Ferrari 365 GTB/4 Daytona aura lieu le 11 mars 2018.

 

Le fondateur et président du Concours d'Élégance d'Amelia Island, Bill Warner, a déclaré : « La Daytona est la dernière des véritables Ferrari 'Enzo' créées avant l’influence des Fiat à Maranello en 1969. Le hurlement de cet énorme V12 devrait faire partie de l'hymne national italien. La grande Daytona est une voiture, un nom et un héritage qui mérite d'être célébré en grand style.»



Voitures
Dérobée à la vue pendant 40 ans, une Ferrari unique adjugée à Maranello Lire la suite 
12/09/2017