LOADING ...
Voitures
07/03/2017

Temps et mouvement

Nous avons fait appel à un pilote de choix pour faire passer à la GTC4Lusso T un test existentiel

Question de temps. Dans mon travail, vous devez très souvent faire face aux problèmes de temps. Il suffit de penser que dans un Grand Prix de Formule 1, une pole position ou un temps qui vous porte en première ou en deuxième ligne peut faire toute la différence en vue d’une place sur le podium ou d’un résultat moins impressionnant.

 

J’aime garder mon temps précieux pour moi, surtout lorsqu’il s’agit de ma famille. Mais lorsque l’on m’a demandé d’en consacrer une partie pour piloter la nouvelle fantastique Ferrari GTC4Lusso T et d’être l’acteur principal d’une vidéo illustrant ses capacités de manière plutôt insolite, j’ai immédiatement accepté.

 

De temps en temps, cela fait du bien d’être « pressé ». C’est la première fois que je me mettais au volant de cette voiture et, comme toujours, mon objectif principal était de me divertir.

Bien entendu, conduire est mon travail et il s’agit d’une partie essentielle de ma vie, mais par-dessus tout, cela reste un plaisir. J’ai donc essayé différentes compétitions des sports mécaniques, avec des défis en F1, les rallyes et le NASCAR. Par ailleurs, lorsque je monte dans une GT, j’aime expérimenter les caractéristiques spéciales, celles qui la rendent unique et la distinguent de toutes les autres. Ferrari parvient toujours à me surprendre et m’emballer.

 

La première chose que j’ai remarqué une fois à bord de la GTC4Lusso T, avant même de la piloter, était le confort. C’est une voiture spacieuse, attrayante, dotée d’un coffre volumineux. J’apprends aussi à voir les choses comme un père de famille et je suis convaincu qu’elle aurait beaucoup de succès auprès de ma femme et mon fils. Bien que Robin n’ait que deux ans, il semble déjà apprécier les moteurs, qu’il s’agisse de deux ou quatre roues.

 

La voiture est équipée d’un fantastique châssis et, lorsque j’ai commencé à la conduire, je suis resté immédiatement subjugué par son agilité et sa réactivité. J’ai eu grand plaisir à la piloter sur les routes sinueuses des Apennins et en conditions climatiques variées : soleil, pluie et brouillard (et nous les avons expérimentées toutes les trois).

 

Cela m’a rappelé mon passé sportif en rallye. La GTC4Lusso T pousse fortement en sortie de virage, tourne à la perfection et maintient sa trajectoire avec une précision absolue. Je pense que ce sont les quatre roues motrices qui permettent ces prestations et bien entendu, son empattement court garantit une excellente tenue route. 

Raikkonen dans la GTC4Lusso T Photo: Thomas Schwoerer 

À l’issue de cette expérience, je serais curieux de voir ce dont elle est capable sur piste, pour ressentir les mêmes impressions sur un circuit. J’apprécie toujours les test drives sur piste avec les GT Ferrari, surtout lorsqu’il y a des invités pour partager le frisson de la vitesse.

 

Il m’arrive de regarder discrètement leur expression plutôt inquiète et cela me fait rire, mais j’essaye de les rassurer en leur disant que j’éprouve la même chose lorsque je suis à la place du passager. Si vous n’êtes pas au volant, vous avez toujours l’impression que le conducteur va plus vite qu’il ne devrait. La règle d’or est de toujours veiller sur les passagers.

 

Pour ce qui est du volant, j’aurais aimé tenir mes mains sur la GTC4Lusso T un peu plus longtemps, mais l’heure était venue de couper le moteur.

 

Mes regrets quant au fait de devoir quitter la dernière arrivée de la famille des V8 Ferrari étaient apaisés à l’idée du film qui restait à réaliser. Il ne m’arrive pas souvent d’en parler, mais le script comprend aussi quelques moments consacrés à un sport que tout les finlandais aiment et pratiquent : le hockey sur glace.

La GTC4Lusso T est une voiture de tous les jours, quel que soit le temps  Photo: Thomas Schwoerer 

J’ai fait quelques tirs à la patinoire de Fanano avec les joueurs de l’équipe locale. J’adore cet endroit ; j’y suis déjà allé, notamment en 2007, une année spéciale pour moi lorsque j’ai remporté le titre mondial avec Ferrari, j’aime penser qu’ils m’ont porté chance.

 

J’ai joué avec eux, marquant quelques buts et riant de mes erreurs. Cette expérience aussi m’a fait plaisir. Je suis resté autant que possible. Jusqu’à l’heure de rentrer finalement chez moi. Question de temps.

 



Voitures
Virée dans la 250 GT Berlinetta Lusso Competizione aux abords de San Francisco Lire la suite 
08/12/2016